void -. ..- . . ()

void -. ..- . .() est une installation interactive qui place le visiteur en situation d’écoute face à un biotope numérique. L’auditeur se retrouve en présence d’un simulacre d’entités organiques, un essaim invisible dont la seule manifestation est sonore. Plus le visiteur est silencieux, plus l’essaim se manifeste. Inversement, plus le visiteur est bruyant, moins l’essaim se fait entendre.

 

  Ce travail prend pour point de départ, le désir de donner à entendre le comportements d’essaims et de nuées (d’oiseaux, d’insectes etc.). Ces derniers présentent des caractéristiques insolites à mettre en son dans un espace.

On peut en effet observer une nuée à la fois en tant que masse et en tant que somme d’individus. Le mouvement d’un essaim peut être contemplé simultanément dans son ensemble, mais aussi à travers l’appréciation de trajectoires singulières.

  D’une part, l’installation est constituée d’un programme – appartenant à la famille des systèmes multi-agents -  qui simule les mouvements d’une nuée numérique. Ces déplacements sont fonctions des agissements du public. Effectivement, plus le public est silencieux, plus la nuée se manifeste et plus le nombre d’individus qui la constituent est grand. Inversement, plus les visiteurs sont bruyants, plus la nuée est clairsemée et adopte un comportement de fuite.

D’autre part, la manifestation sonore de la nuée se fait dans un « environnement » constitué de nids conçus algorithmiquement dont les formes sont empruntées à la nature.

 

Le mouvement de la masse est retranscrit par une nappe sonore qui se déplace d’un nid à l’autre en fonction du mouvement virtuel généré par le programme. Les trajectoires individuelles, quant à elles, se manifestent à travers des sons succincts qui surgissent de façon éparse.

Ainsi, void -. ..- . .() est né de l’association de l’écriture d’un programme qui simule les comportements de nuées et de la fabrication d’un environnement dans lequel la nuée va pouvoir se manifester de façon sonore en fonction du comportement du public.

 

Il s’agit de troubler l’auditeur, de simuler le fait que la nuée est dotée d’affects ; de faire croire à une entité organique, néanmoins à la lisière du numérique, de faire émerger une sorte d’étrangeté, un paradoxe : cette entité est complètement numérique, cependant son comportement et la nature de sa manifestation semblent organiques.

 

 

_______________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 void -. ..- . .() is an interactive installation that places the visitor in a listening situation opposite a digital biotope. The listener finds herself in the presence of a simulator of biological entities, an invisible swarm with only a sonorous manifestation. The quieter the visitor, the more the swarm makes itself manifest. Conversely, the louder the visitor, the quieter the swarm. The starting point for this work is the desire to let the behavior of swarms (be they birds or insects) be heard. The latter presented unusual characteristics to put to spatialized sound. We can observe a cloud that is both a mass and a sum of individuals. The movement of a swarm can be seen both in its ensemble and also as individual trajectories. On one hand, the installation is made up of a program—belonging to the family of multi-agent systems—that simulates the movements of a digital cloud. These movements are decided based on the public’s actions. The quieter the audience, the more the cloud manifests itself and the more individuals can be found in the cloud. Conversely, the louder the visitors, the sparser the cloud which assumes an escape behavior. On the other hand, the sound manifestation of the cloud is carried out in an “environment” made up of nests designed algorithmically with forms borrowed from nature. The mass’ movement is re-transcribed via a sound layer that moves from one nest to another depending on the virtual movement generated by the program. Individual trajectories manifest themselves through succinct sounds that are scattered through the space. void -. ..- . .() is born of the association of writing a program that simulates the behaviors of swarms and the fabrication of an environment in which the swarm can manifest itself through sound and in reaction to the public’s behavior. The installation troubles the listener, simulating a swarm equipped with affects; it makes one believe there is a biological entity, nonetheless at the threshold of digital, forcing a sort of strangeness to surface, a paradox: this entity is completely digital, however its behavior and the nature of its manifestation seem to be organic.

© tristan soreau, 2015 |

soreau.tristan@gmail.com |

+33(0)6 85 85 55 45